Une française en Italie

Au fil de mes voyages, le coeur entre la Sicile et la France, je partage tout avec vous: bons plans, livres, films, cuisine, et mes idées!!

samedi 7 avril 2007

UN VOYAGE EN BATEAU. A NE PAS REFAIRE

Un voyage mouvementé

Mercredi, jour du départ. 13 heures, la voiture est pleine à craquer mais nous avons réussi à fermer les portes et croyez moi c’est déjà un prodige en soi. Couette, draps, valises, vaisselle, CD, et livres ont pris leur place dans la voiture et c’est dans un joyeux bric à brac que nous entamons notre épopée. En route pour Salerne, à deux heures de route.

Un bon CD plus tard, nous sommes proches du port pour embarquement en bateau, c’est sans compter sur le fait qu’on manque la sortie et nous trouvons bien en peine, quelques demi tours plus tard, nous entrons dans le port à la recherche du bateau pour la Sicile, des employés nous indiquent un quai qui n’est pas le bon, on croise des dizaines de camions qui semblent s’étonner de notre présence ici, au milieu de containers par centaines… je suis bien de leur avis.

Une demi heure plus tard, nous voilà sifflés par le cousin de mon Homme qui fera le trajet avec nous jusqu’au navire. Immense, blanc immaculé, celui-ci trône fièrement le long du quai. Voitures et camions s’engouffrent dans ses entrailles. Nous voici au début d’un très long voyage : durée initiale 8 heures, il est 16 h 15 quand le bateau quitte ses amarres.

A l’intérieur, tout est propre et j’attends avec impatience de voir le fauteuil qui ous est réservé pour la durée du voyage… surprise !! C’est une simple chaise, avec certes une assise rembourrée, je suis déçue. Huit heures à lire sur une chaise, je suis limite en train de me mettre en colère, c’était décrit comme « poltrona » donc un fauteuil.Mon Homme me tranquillise, nous prendrons notre mal en patience, et dès que possible irons au pont supérieur sur les vrais sièges confortables.. Ok

La mer est démontée et les passagers sont vite pris de maux de ventre, certains se prennent la tête dans les mains, d’autres vomissent (le cousin de mon Homme et son fils de deux ans), lequel je dois nettoyer car ses parents semblent dépassés par les événements… suis pas très ravie mais bon je me lance, il faut se faire violence non ?

La mer reste agitée jusque dix heures du soir, et nous dînons donc cramponnés à nos plateaux.

Sympa pour une première en bateau pour moi !!

Encore un peu de patience et puis nous finissons le trajet sur une mer plus calme, et mon Homme allongé sur de vrais fauteuils, sa tête sur mes cuisses pour un vrai repos du guerrier ! Nous arrivons à Messine à deux heures du matin, et c’est morts de fatigue mais contents que nous posons nos valises en Sicile à 4h30 du matin.

Au dodo !

Posté par emilietasoeur à 19:16:15 - ANECDOTES - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    j'adore la sicile!

    Posté par voyage, lundi 2 août 2010 à 18:44:16
-->

Poster un commentaire